La Dictée Inner Wheel

Bergerac

Texte collégiens

 

Allitérations et assonances

                                                          

Les allitérations, dans une phrase, sont une kyrielle de consonnes identiques.

L’une des plus célèbres, dans l’Andromaque de Racine, est l’alexandrin : « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? » Chez Zola, la même lettre s est récurrente quand il évoque, dans Thérèse Raquin, « un passage pavé de dalles jaunâtres, usées, descellées, suant une humidité âcre. »

Plus récemment, dans le film La Grande vadrouille, on trouve l’exclamation : « Y a pas d’hélice, hélas, c’est là qu’est l’os ! »

Moins aisée à repérer, l’assonance répète la même voyelle dans un espace réduit, comme la lettre u dans ces deux décasyllabes d’un poème de Ronsard, en parlant de fleurs : « Qui ne les eût à ce vêpre cueillies, chutes à terre elles fussent demain. »

Parfois, ces deux figures de style se mêlent dans d’étranges chassés-croisés esthétiques. Vous qui concourrez l’an prochain pour la dictée des seniors, sachez déceler les embûches chéries par les chipoteurs et autres chercheurs de chausse-trapes.

 

Barème :

Toute faute de son, d’accord, tout changement de sens ou barbarisme : 1 faute

Orthographe d’usage et nom propre : ½ faute

Accents (autres que verbaux ou de sens) : ¼ faute

Traits d’union, majuscule (autre que de nature) : ¼ faute

2 fautes sur le même mot : compter la faute la plus élevée

Notes de l’auteur :

On imagine que les élèves doivent connaître, avec leurs majuscules, Andromaque, Racine, Zola, Thérèse Raquin et Ronsard.

ces serpents : pas de possessif.

descellées : pas d’accent sur les deux premiers e.

La Grande vadrouille : la première majuscule est nécessaire, les autres facultatives. On peut donc écrire La Grande Vadrouille.

Ya pas : peut s’écrire : y’a pas ; il n’y a pas peut être aussi admis, ce devrait être la graphie correcte !

décasyllabe : en un seul mot

poème : accent grave, la graphie poëme est vieillie mais peut être admise.

fleurs : pluriel obligatoire.

eût : accent, c’est le conditionnel passé 2ème forme de cueillir.

cueillies : accord du participe passé avec le COD ( les = les fleurs ) placé avant.

vêpre : l’orthographe, au XVIe siècle ( avant Boileau ! ), n’avait pas de règles strictes. Vêpre, à l’origine masculin, indiquait la fin du jour. Au pluriel, il prend une signification religieuse, qu’il n’a pas ici.

chutes : Le dictionnaire d'ancien français Godefroy identifie "chut" comme le participe passé du verbe choir. Ce terme ( inconnu ! ) est en principe le ( vieux ) participe passé du verbe choir – ou plutôt cheoir !

chassés-croisés : tiret obligatoire. Le pluriel est double, eh oui !

concourrez : concourir, comme courir, prend deux r au futur, ici marqué par l’an prochain.

chausse-trapes : le pluriel de chausse-trape est chausse-trapes. C’est l’orthographe du Robert de 2013. Depuis 1990, chaussetrappe est admis, son pluriel (noté nulle part ! ) devrait alors être… chaussetrappes.

 

Texte adultes

 

Des Périgourdins cannibales ?

          

Soyons clair : cette affaire ambiguë remonte au 16 août 1870 ; elle s’est déroulée au foirail de Hautefaye, sans qu’il y eût là-bas la moindre jacquerie de croquants.

Accusé sans témoins d'avoir crié « Vive la République ! », un certain Maillard, pris à partie par des gens hauts en couleur, dut s’enfuir. Son cousin, Alain de Monéys, prit fait et cause pour l’absent. Soupçonné d’être un espion prussien, il fut molesté par une foule que le pineau ( sans pinot ! ), l’absinthe et le vin ( blanc ! ) de noah avaient échauffée ce jour-là.

Oui : à cause de la sécheresse, l’alcool coulait à flots ; et les soiffards s’étaient juré d’immoler leur victime. Celle-ci fut démembrée et brûlée avant que le bruit ne courût qu’on l’avait dévorée.

C’était faux. Interpellés, une cinquantaine de témoins furent interrogés et confrontés. Parmi eux, le maréchal-ferrant Chambord et le chiffonnier Léonard.

Sur les vingt-et-un coupables, quatre furent guillotinés. Condamnés aux travaux forcés les autres furent déportés au bagne de Nouvelle-Calédonie.

Alain de Monéys était né sous les meilleurs auspices. Si quelque pythonisse avait pu lui prédire un fâcheux destin, jamais il ne se serait immiscé dans ce litige insensé.

 

Notes de l’auteur :

Périgourdins : majuscule, c’est ici un substantif

clair : ou clairs, mais le singulier est préféré ici, le narrateur est seul.

foirail : la place où l’on vend les bestiaux.

qu’il y eût : subjonctif

sans témoins : toujours au pluriel !

Vive la République : deux majuscules, la première peut être facultative.

être pris à partie : expression fermée – pris est ici participe passé, le verbe conjugué est dut.

hauts en couleur : couleur au singulier, invariable. Haut, en revanche s’accorde, ( ou peut s’accorder ) : une femme haute en couleur.

prendre fait et cause : invariable, toujours au singulier. Prit ici est conjugué !

prussien : minuscule, c’est un adjectif.

le pineau : ici, c’est un vin, ce n’est pas le cépage ( le pinot ). De fait, » le pineau ne contient pas de pinot » ! Aucune majuscule pour ces noms communs.

noah ou noa ( pas de majuscule ) le noah est un cépage hybride américain. Le noa(h) est un vin blanc, rien à voir avec le vin de noix. L’enquête a indiqué que ces vins particuliers avaient été consommés le 16 août au foirail de Hautefaye ( voir Wikipédia ).

avaient : pluriel, il y a plusieurs vins

échauffée : accord du participe passé avec le COD la foule ( que )

ce jour-là : trait d’union, accent grave.

sécheresse : accent aigu

à flots : toujours au pluriel quand l’expression signifie «  en abondance ».

s’étaient juré : pas d’accord de pluriel, l’expression pronominale n’est pas transitive.

ne courût : accent circonflexe ( subjonctif imparfait )

dévorée : participe passé accordé au féminin, c’est la victime.

interpellés : le verbe interpeller a toujours deux l. Ici, le pluriel est obligatoire, le participe passé s’accorde avec témoins et « la cinquantaine » - le verbe furent est d’ailleurs au pluriel ! Les deux participes passés s’accordent aussi avec les témoins.

vingt-et-un : au singulier ! Et avec les tirets.

guillotinés : un seul t, un seul n.

condamnés : au pluriel, comme certains ( furent est d’ailleurs au pluriel )

au bagne : au singulier. Il n’y en a qu’un, d’abord à l’île de Nou, puis à… Montravel !

Nouvelle-Calédonie : nom propre, deux majuscules et un tiret.

meilleurs auspices : expression fermée au masculin pluriel.

quelque : au singulier ( = la moindre ) si le pluriel est accepté, veiller aux accords !

pythonisse : le nom de cette prêtresse ( la Pythie ) d’Apollon est devenu commun et synonyme de prophète ( prophétesse ).

immiscé : s’immiscer = s’introduire.

insensé : sans aucun sens

ÉCRIRE AU TABLEAU :

 

16

1870

Hautefaye

Maillard

Alain de Monéys

Chambord

Léonard


La Dictee Inner Wheel - depuis 2004


à Bergerac

 

 Club Inner Wheel BERGERAC

chez Madame Violi

2505 route de Coustinet

24000 Cours de Pile

 

en France

 

le club Inner Wheel Bergerac appartient au district 70

Consultez le site Inner Wheel France.

à l'International

 

100000 femmes dans le Monde appartiennent à un club Inner Wheel

Pour en savoir plus:

International Inner Wheel